Intervenants

  • Alain Baulard, UMR9017, Institut Pasteur de Lille

    Alain Baulard est Docteur en Sciences de l’Université de Louvain et possède une habilitation à diriger la recherche (HDR) de l’Université des Sciences et Technologies de Lille. Durant son travail de thèse réalisé à l’Institut Pasteur de Lille dans le laboratoire du Dr Camille Locht, AB créé des outils moléculaires innovants à l’origine du développement de modèles vaccinnaux de BCG recombinants multivalents. En 1996, AB rejoint le laboratoire du Pr. Patrick Brennan à la Colorado State University où il étudie la génétique de la biogenèse de la paroi de Mycobacterium tuberculosis. En 1998, il complète son postdoctorat dans le laboratoire du Pr. Gurdyal Besra où il étudie le mode d’action d’antibiotiques ciblant la paroi mycobactérienne. Il est recruté en tant que chargé de recherche à l’Inserm en 1997, puis comme Directeur de Recherche en 2009. A l’Institut Pasteur de Lille depuis 1999, il montre d’abord que la sensibilité de M. tuberculosis à certains antibiotiques appelés pro-drogues est sous contrôle de facteurs transcriptionnels bactériens. Fort de cette observation, il développe en collaboration avec l’U1177 des molécules de synthèse qui inhibe ces facteurs transcriptionnels et rendent la mycobactérie hypersensible à ces pro-drogues. Actuellement, son équipe développe des molécules qui inversent la résistance de M. tuberculosis à certaines pro-drogues massivement utilisées dans le traitement de la tuberculose. Certaines de ces molécules sont actuellement en phase de développement clinique en collaboration avec GlaxoSmithKline et Bioversys, avec un agenda de Phase 1 programmé fin 2020, soutenu par les programme Européens IMI2. En 2010, AB a créé, en collaboration avec Camille Locht et Nathalie Winter le « Mycoclub,  Club de la SFM de recherche en mycobactériologie ", qu’il anime en tant que secrétaire. AB coordonne les groupes Lillois de mycobactériologie impliqués dans le programme Européen Era4TB. Il est Professeur-Invité à l'Université de Louvain depuis 2008.

  • Alexandre Perret, Discngine

    Je suis titulaire d’un doctorat en chimie computationnelle. J’ai rejoint Discngine il y a 5 ans, après quelques expériences dans des laboratoires de recherche au cours desquelles j’ai pu travailler sur les modes d’activation de certains RCPG ou encore les propriétés de transport d’espèces chimiques dans des matrices liquides sursaturées en CO2 dissous.  

    A Discngine, je suis le lien entre nos partenaires industriels et les laboratoires de recherche et développement afin d’aider ces derniers dans la digitalisation de leurs activités. J’accompagne des entreprises, telles que des biotechs, des CROs, des petites et moyennes pharmas ou encore des labos académiques, dans la transformation de leurs processus R&D en les aidant à choisir et à déployer des solutions informatiques qui répondent à leurs besoins. Je suis également le Product Manager de l’application Discngine Qualification, qui aide les scientifiques à évaluer et suivre les performances de leurs opérations de pipetage.

  • Baptiste Villemagne, U1177, Lille

    Baptiste Villemagne graduated from the Ecole Nationale Superieure de Chimie de Lille (ENSCL) in 2009 in organic chemistry. Then, he carried out a PhD in medicinal chemistry under the supervision of Dr. Nicolas Willand at the school of Pharmacy in Lille, with the aim of developping new boosters of Ethionamide through fragment-based approaches. He subsequently joined the team of Martin Griffin (Aston University, Birmingham, UK) to study covalent inhibitors of transglutamise 2 as part of the european Marie-Curie TRANSPATH project. He became assistant professor in organic chemistry in the school of pharmacy of Lille in 2015. Since then, he carries out his research in Pr. Benoit Deprez’s research team (U1177 « Drugs and Molecules for Living Systems ») on the identification and development of new antibiotics.

  • Benoît Deprez, U1177, Institut Pasteur de Lille
  • Camille Moreau, Apteeus, Lille

    Diplômée en 2013 de l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Lille, Camille Moreau a effectué le dernier semestre de son cursus à l’Université d’Edimbourg, où elle a été formée plus particulièrement à la chimie analytique et à la biochimie. Après avoir rejoint l’équipe de Terence Beghyn au sein de l’Unité Inserm U1177 lors de son stage de fin d’étude sur la métabolisation in vitro de médicaments, elle a intégré APTEEUS en 2014, en tant qu’ingénieure. Camille gère désormais plusieurs projets de criblage individualisé et s’occupe de la gestion de la chimiothèque.

  • Caroline Barette, plateforme de Criblage pour des Molécules BioActives CMBA, Grenoble

    Après des travaux de thèse en biologie cellulaire et moléculaire, Caroline Barette rejoint le CEA de Grenoble pour un stage postdoctoral qui l’amène à travailler avec la plateforme CMBA, dont les installations de criblage à haut-débit (HTS) viennent tout juste d’être mises en place. Peu après, avec le développement de l’activité complémentaire de criblage à haut contenu, Caroline devient responsable opérationnelle de l’activité HTS. Depuis plus de 15 ans, elle mène les projets de criblage HTS portés principalement avec des équipes de recherche académiques aux thématiques très variées (biologie fondamentale, oncogenèse, infectiologie, … jusqu’à la bioénergie), via des approches tout aussi diverses (essais enzymatiques, interactions protéine-protéine ou test in cellulo) afin d’identifier de nouvelles sondes pour la recherche sur le vivant ou de potentielles touches pour le développement de composés thérapeutiques.

  • Catherine Brenner, IPSIT-Ciblot , Paris Saclay
  • Céline Cougoule, IPBS, UMR5089, Toulouse

    I am a cell biologist working as a PI in the group of Dr. Etienne Meunier at the IPBS. I received my PhD in cell biology from Toulouse University in 2003. My dissertation work dealt with the role of the Src tyrosine kinase Hck in lysosome exocytosis and podosome formation in macrophages (Cougoule et al. 2003, IAI; Cougoule et al. 2005, Traffic). I then joined Emmanuelle Caron’s lab at the Imperial College London, where I worked on the role of Rho GTPses in Fc receptor-mediated phagocytosis (Cougoule et al. JBC 2006). In 2006, I was recruited as a permanent researcher by CNRS in Isabelle Maridonneau-Parini’s group where we made an important contribution to the field of leukocyte 3D migration (Cougoule et al. 2010, Blood; Cougoule et al. 2012, EJCB; Lastrucci et al. 2015, Faseb J; Lastrucci et al. 2015, Cell Res; Cougoule et al. 2018 Front. Immunol.). In 2018, I joined the emerging team led by Etienne Meunier where I develop models of airway organoids to decipher mechanisms of respiratory pathogen detection by stromal cells.

  • Christel Menet, Confotherapeutics, Bruxelles

    I joined Confo Therapeutics as CSO in 2016.

    I previously was Director of Medicinal Chemistry at Galapagos from 2014 to 2016. I was one of the first chemists at Galapagos in 2005. She is the inventor of filgotinib and under my leadership it was moved forward to pre-clinical development (today filgotinib has successfully completed Phase III for rheumatoid arthritis and is explored in several other indications). I also played a key role in a number of other projects and advanced several compounds into preclinical phase.

    I started her professional career as a Medicinal Chemist at Evotec in 2002. I  then joined Faust Pharmaceuticals in 2004, today called Domain Therapeutics, a biotech company specializing in GPCR drug discovery. I is an inventor on more than 25 patent applications.

    I completed a PhD in Organic Chemistry at the University of Manchester (UK) in Prof Jonathan Clayden’s lab.


  • Christophe Zimmer, UMR3691, Institut Pasteur de Paris
  • Cyril Couturier, U1177, Lille
  • Damien Bosc, U1177, Lille

    Damien Bosc obtained an Engineer Degree from INP-Toulouse (ENSIACET) and a M.Sc. in Organic Chemistry (Toulouse, France) in 2008. He received his Ph.D. from the University of Paris-Sud, France, in 2011 under the supervision of Dr Dubois at ICSN (Gif-sur-Yvette, France). He held postdoc positions in the groups of Prof. Deprez at the INSERM U1177 (Lille, France), Prof. R. N. Young at the Simon Fraser University, (Vancouver, Canada), and of Prof. Hibert and Dr. Bonnet at CNRS UMR7200 (Strasbourg, France). Since 2016, he has been assistant professor of Medicinal Chemistry at the School of Pharmacy in Lille and he joined the team of Prof. R. Deprez-Poulain. Damien has worked on proteases, chemokine receptors, and metalloenzymes. His research interests include in situ click chemistry.




  • David Bonnel, Imabiotech, Lille

    Dr. Bonnel received a Ph.D. in Biology from the CNRS (Lille, France) and a Ph.D. in Biochemistry from the Institute of Pharmacology of Sherbrooke (Sherbrooke, Canada). He worked and published on the development and applications of mass spectrometry imaging (MSI) in the fields of health and pharmacology, more specifically in Oncology and biomarkers research. Dr. Bonnel joined ImaBiotech (CRO specialized in drug efficacy measurement) in 2010 to install the platforms and develop the analytical services. After being in charge of more than 150 studies during 8 years, he has been named Executive Director of the French site.

    Since 2018, Dr. Bonnel is also member of the NHL Cluster, a French competitiveness cluster designed to stimulate and support collaborative research between private companies and academic laboratories in projects at the crossroads of biotechnology and health.

  • Elaine Del Nery, BioPhenics, Institut Curie, Paris
  • Fabrice Casagrande, Discngine

    Je suis titulaire d’un doctorat en biologie cellulaire de l’université Paul Sabatier (Toulouse). Après plusieurs expériences postdoctorales dans des institutions publiques (CEA – Fontenay-aux-roses) ou des grands groupes pharmaceutique (Sanofi), j’ai rejoint MatBiopharma (Evry) pour développer des tests de criblage afin d’identifier des anticorps monoclonaux thérapeutiques.

    En 2005 j’ai traversé la Nationale 7 pour I-Stem (Evry) où je suis devenu responsable de l’équipe Assay Developpement. J’ai acquis de l’expérience en HTS (High Throughput Screening) et automatisation des tests et j’ai participé activement à l’implémentation d’un système informatique permettant de gérer l’ensemble des étapes d’un criblage en plaques.

    Après 3 ans à I-Stem, j’ai rejoint Discngine (Paris) pour être à l’interface entre les développeurs informatiques et les chercheurs. Aujourd’hui, je suis Product Owner de Assay, la solution de Discngine pour la gestion et l’analyse de données en plaques.

  • Florence Mahuteau, Institut Curie, Paris

    Cheffe d’équipe « Chimie, Modélisation pour la Reconnaissance de Protéines »

    1 molécule en phases cliniques IIb ABX464 en rectocolite hémorragique et Covid-19 (contrat de recherche avec Abivax depuis 2009, société créée sur des brevets de l’activité de recherche).

    42 publications, 1 chapitre d’ouvrage orcid.org/0000-0002-3009-252X, 22 brevets

    Directrice-adjointe de l’UMR9187 depuis le 1er janvier 2018

    Directrice du GIS Chimiothèque Nationale 01/2015-12/2019

    Membre du Comité de direction de l’Infrastructure de Recherche ChemBioFrance (de petites molécules pour comprendre et soigner le vivant) depuis 01/2019

  • Géraldine Guasch-Grangeon, CRCM, Marseille

    As a stem cell and cancer biologist, Géraldine has had a longstanding interest in understanding the earliest phases of tumor formation.  This led her to study stem cell biology in the blood in normal and disease state in Dr. Pebusque’s laboratory at INSERM, France. As a postdoctoral fellow at the Rockefeller University, New York in the internationally renowned laboratory of Dr. Elaine Fuchs, she has worked on skin stem cell niche, cell signaling, and their relevance to the development of cancer using a mouse model she developed for a common and poorly understood area of carcinogenesis: the transitional epithelia. Then, she took an Assistant Professor position from 2008 to 2015 in a Developmental Biology Department within a pediatric medical center at Cincinnati Children’s Hospital, USA where she has established a research program that used basic discoveries of stem cell biology to impact several clinical programs including oncology, skin engineering, and anorectal malformations. Since 2015, she is an Associate Professor with tenured (CRN) at INSERM in the Department of Molecular Oncology at the Cancer Research Center in Marseille (CRCM) where she is the leader of the ‘’Stem cells, cancer and transition zone’’ group who uses the transition zones as a unique model to investigate the molecular basis for how normal epithelial stem cells participate to normal tissue growth and might become tumorigenic. She is also the scientific Director of the 3D-Hub-O platform recently launched in Marseille, to advice, train and support research teams in their 3D model study projects to modeling of tissue physiology and disease from specific patient cells or murine model cells.  

  • Jean-Charles Lambert, U1167, Institut Pasteur de Lille
  • Jean-Luc Galzi, UMR7242, Illkirch

    JL Galzi est titulaire d’un doctorat en chimie bio-organique obtenu en 1987. Il a intégré le CNRS en 1990 où il est directeur de recherche, directeur du laboratoire « Biotechnologie et signalisation cellulaire » UMR 7242, chargé de mission auprès de l’INC du CNRS et conseiller dans les ITMOS BMSV et TS d’Aviesan. Ses activité de recherche à l’interface de la chimie et de la biologie, appliquées au domaine de la santé, l’ont conduit à participer au développement de plateformes technologiques de criblage et d’ADME, et à fonder un ensemble complet de découverte et de développement préclinique non règlementaire de candidats médicaments qui a le statut d’infrastructure nationale de recherche.

  • Julie Charton, U1177, Lille

    Julie Charton graduated as an engineer in chemistry in 2001 from the Ecole Nationale Superieure de Chimie de Lille (ENSCL). After her PhD on medicinal chemistry in 2004 under the supervision of Pr Sergheraert (UMR8525, Institut de Biologie de Lille), she worked, as a postdoctoral researcher, on the conception and synthesis of ligands of zinc metalloproteases in Pr Benoit Deprez’ laboratory. Since 2007, she is assistant professor in organic chemistry at the Faculty of Pharmacy of Lille. Her research at INSERM U1177 "Drugs and Molecules for Living Systems” (INSERM & Pasteur Institute & Univ Lille) since 2010, focuses on the development of intestine-targeted agonists of the bile acids receptor TGR5 by innovative chemical engineering.

  • Julien Chapuis, U1167, Institut Pasteur de Lille

    Dr. Julien Chapuis has been an Assistant Professor at the University of Lille, France since 2014. In 2015, he received research support from the French Alzheimer’s Association to study the genetic factors of AD involved in APP metabolism. He has been developing his own project based on new cellular High Content Screening models to characterize the functionality of the genetic risk factors identified by GWAS approach and in particular their impacts on the APP metabolism.

     

  • Marc Blondel, Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé de l'UBO, Brest
  • Marion Flipo, U1177, Lille

    Marion Flipo est diplômée de l'Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Lille. Elle a obtenu un doctorat en chimie médicinale en 2006 à l'Université de Lille, au cours duquel elle a conçu et synthétisé des inhibiteurs de métalloprotéases comme agents antipaludiques. Elle a ensuite passé plusieurs mois à San Diego en Californie au sein de la société Ferring Research Institute qui est spécialisée dans la recherche sur les peptides thérapeutiques. Depuis 2008, elle est maître de conférences en chimie organique à l'Université de Lille et elle effectue sa recherche au sein de l’unité U1177 « Drugs and Molecules for Living Systems » dirigée par le Pr Benoit Deprez. Ses recherches portent sur le développement de nouvelles stratégies pour contrer la résistance aux antibiotiques. Elle a notamment participé à l’optimisation des paramètres physico-chimiques, pharmacocinétiques et pharmacodynamiques des boosters de l’éthionamide.  Ce travail a conduit à la sélection d’un candidat pré-clinique qui entrera en phases cliniques fin 2020 pour le traitement de la tuberculose multi-résistante.

  • Olivier Sperandio, UMR3528, iPPI-DB initiative, Institut Pasteur de Paris
  • Sandrine Ruchaud, Laboratoire de Biologie Intégrative des Modèles Marins, Roscoff

    Sandrine Ruchaud a commencé sa carrière à l'université d'Édimbourg en travaillant sur les fonctions des caspases au cours du processus apoptotique, puis en s'intéressant à la progression du processus de division cellulaire orchestrée par des protéines kinases spécifiques. Elle s’est spécialisée dans les technologies d'invalidation de gènes en cellules de vertébrés, dans la biologie cellulaire et moléculaire, la biochimie et la microscopie à haute résolution. Recrutée au CNRS en 2010 à la Station Biologique de Roscoff, elle se concentre depuis sur l'analyse des mécanismes moléculaires qui sous-tendent la régulation des kinases mitotiques essentielles et utilise ces connaissances pour la conception ciblée de nouveaux composés à visée thérapeutique. Elle a dirigé l'unité de recherche USR3151 du CNRS pendant huit ans et a conduit le développement de la plateforme KISSf (http://www.sb-roscoff.fr/en/roscoff-marine-station/services/technological-core-facilities/molecular-screening-platform-kissf). Le criblage moléculaire d'inhibiteurs spécifiques en association avec la plateforme KISSf a fait évoluer ses projets vers un niveau translationnel.


  • Térence Beghyn, Apteeus, Lille

    Terence Beghyn est pharmacien et titulaire d’un doctorat en chimie médicinale. En 2007, il a été nommé Maître de conférences à la Faculté de Pharmacie (Université de Lille). Passionné par toutes les technologies de découverte de médicaments, il a participé à la mise en place de plusieurs plateformes de haute technologie et à la conception de la chimiothèque sur la plateforme de criblage de l’Institut Pasteur de Lille. Ses travaux de recherche se sont focalisés sur la découverte de nouvelles activités pharmacologiques de médicaments déjà sur le marché. Il lance le projet pharmaRedux en 2010. Incubé par Eurasanté, ce projet est lauréat des concours MESR émergence en 2011 et création-développement en 2012. En décembre 2013, le Professeur Benoit Deprez et lui créent la société APTEEUS, Terence Beghyn en est actuellement le dirigeant.


  • Thierry Charlier, IRSET, Université de Rennes

    Les recherches du Dr Thierry Charlier sont consacrées à l’étude de la neuroendocrinologie du comportement des interactions socio-sexuelles. Il a obtenu son doctorat en 2005 de l'Université de Liège, Belgique, a effectué une formation postdoctorale de 3 ans à l'Université de Colombie Britannique, Canada. Il a ensuite travaillé 3 ans comme associé de recherche en Belgique puis 2 ans comme Assistant Professor à l’Ohio UNiversity (USA). Depuis 2014, il est professeur à l’Université de Rennes 1. Le Pr Charlier a publié plus de 60 articles (facteur WoS H: 29), 4 chapitres de livre. Il a été invité à plus de 30 présentations orales lors de diverses conférences nationales et internationales. Le Dr Charlier est également responsable scientifique d'ImPACcell, une plateforme de criblage dédiée à l'analyse de molécules bioactives (thérapeutiques, toxiques) en utilisant le modèle alternatif à l'expérimentation animale (culture cellulaire 2D et 3D, barrière physiologique in vitro, éleuthéroembryons de poisson zèbre).

  • Thierry Dorval, Servier, Croissy-sur-Seine

    Thierry Dorval received a B.S. degree in theoretical physic and obtained a Ph.D. in image processing and artificial intelligence at Pierre & Marie Curie University, Paris, France. He then joined the Institut Pasteur Korea in 2005 first as researcher in biological image analysis then as a group leader specialized in High Content Screening applied to cellular differentiation as well as toxicity prediction. In 2012 he joined AstraZeneca, UK, where he was leading the Image and Data Analytics team. His activities were about developing and advising on quantitative image and data analysis solutions in support of high content phenotypic screenings.

    In 2015 he joined Servier, France, first as leader of the High Content Screening group within CentEX CPCB and then as Head of Data Science Lab, working on phenotypic approaches to improve drug discovery pipeline efficiency using high content and machine learning strategies.

  • Thomas Falguières, UMR_S 1193, Université Paris-Saclay

    Thomas Falguières graduated in cell biology and physiology in 2000 at the University of Orsay (France). He obtained his PhD in 2004 under the supervision of Dr Ludger Johannes (UMR 144 – Curie Institute/CNRS, Paris, France), studying the molecular mechanisms of the intracellular transport of Shiga toxin in cell models. Then, he moved to the University of Geneva (Switzerland) as a post-doctoral researcher to dissect the membrane dynamics of early and late endosomes in mammalian cells, under the supervision of Prof. Jean Gruenberg. He returned to Paris at the St-Antoine Research Center in the laboratory of Prof. Chantal Housset (UMR_S 938 Inserm/Sorbonne Université) from 2011 to 2019, first as a post-doc and then as a tenure-track researcher after his recruitment by the Inserm (French Institute for Health and Medical Research) in 2014, where he started to investigate the pathobiology of ABCB4/MDR3, the canalicular ABC transporter responsible for phospholipid secretion into bile. In 2019, he joined UMR_S 1193 Inserm/University Paris-Saclay (Orsay, France) as principal investigator, where he pursues his studies on targeted pharmacotherapies for defective canalicular ABC transporters.

  • Xavier Hanoulle, Integrative structural biology, INSERM U1167, Lille
    XH est chercheur CNRS à Lille dans l’équipe de Biologie structurale Intégrative au sein de l’unité INSERM U1167, CNRS ERL9002, Institut Pasteur de Lille. Il est directeur adjoint de la plateforme de RMN de l’Université de Lille et participe à l’infrastructure de recherche nationale « RMN Très Hauts Champs » (IR RMN THC, FR3050 CNRS) dont les spectromètres RMN 800 et 900MHz de Lille font partie.
    Biochimiste de formation, XH met en œuvre différentes techniques biophysiques (RMN, RX, MS) pour adresser les questions biologiques d’intérêt. Lors de sa thèse (IBL, Lille) XH a utilisé la RMN-HRMAS afin de caractériser, in vivo, l’activation d’un antibiotique chez les mycobactéries et a réalisé une caractérisation biochimique et structurale par cristallographie d’une protéine nécessaire à la biosynthèse de glucanes impliqués dans la virulence. En post-doctorat (VIB, Gand, Belgique), il a développé une méthode de protéomique fonctionnelle permettant d’identifier les protéines liant l’ATP, ainsi que leur(s) site(s) de liaisons. XH s’est ensuite consacré à l’étude des interactions existantes entre les protéines intrinsèquement désordonnées (IDPs) et leurs multiples partenaires. Dans le contexte d’infections virales (HCV, HEV…), il s’est intéressé aux relations structurales et fonctionnelles existantes entre des IDPs virales, riches en résidus de Proline, et notamment les cyclophilines humaines, des peptidyl-prolyl cis-trans isomérases. Ces protéines pouvant être indispensables au processus de réplication viral leurs interactions représentent des cibles thérapeutiques intéressantes.

Intervenants ateliers

  • David Pointu, Cytiva (GE)
  • Emmanuelle Solheillac, CMBA, Grenoble
  • Caroline Barette, CMBA, Grenoble
  • Saber Ben Mimoun, Perkin Elmer
  • Olivier Sperandio, UMR3528, iPPI-DB initiative, Institut Pasteur de Paris
  • Alain Baulard, UMR9017, Lille
  • Marion Flipo, U1177, Lille
  • Fabrice Casagrande, Discngine
  • Alexandre Perret, Discngine
TOP